Ouvrages en plaques de plâtre

En construction comme en rénovation, il existe deux types de doublage destinés à l’isolation des murs, dont la pose s’effectue soit sur ossature, soit par collage.

  • Le doublage sur ossature

Le doublage type ‘’Placostil ‘’ est constitué d’une ossature F530 + cornières CR2 ou rails et montants sur laquelle sont vissées 1, 2 ou 3 plaques standards ou spéciales. Les panneaux de laine minérale sont mis en place dans le vide entre parements et murs extérieur.

Le doublage type ‘’Placostil’’  permet de s’affranchir totalement du mur support et de ses défauts. Les problèmes d’état de surface et de faux aplomb sont ainsi réglés. Il permet d’encastrer tous les réseaux électriques et sanitaires, quel que soit leur encombrement. Il est en effet possible d’augmenter le vide technique à volonté. C’est un doublage thermo-acoustique haute performance et il est possible d’adapter les performances acoustiques en faisant varier les épaisseurs de lame d’air, de laine minérale, ainsi que le nombre de plaques.

  • Le doublage par collage

L’isolation d’un mur par l’intérieur peut être pratiquée par doublage collé. Constitué d’un panneau isolant en polystyrène expansé associé à une plaque de plâtre, le doublage collé permet de réaliser en une seule opération la pose de l’isolant et du parement. Il permet de réaliser une isolation des murs sur tout type de support : brique, parpaing ou béton.

Solutions d’isolation thermique ou thermo-acoustique, les doublages collés offrent d’excellentes performances. Posées dans les règles de l’art (DTU 25.42), ces solutions sont également étanches à l’air. Répondant aux besoins d’une construction à faible impact environnemental, les doublages collés sont constitués de matériaux recyclables : carton, plaque de plâtre, polystyrène expansé (PSE)

Les cloisons de distribution s’utilisent pour assurer l’isolation acoustique et thermique d’une pièce, séparer une pièce en 2 et permettre la création de nouveaux espaces

  • La cloison

Très solide, elle offre d’excellentes performances pour l’isolation phonique, notamment avec de la laine minérale. Les gaines électriques, passant à l’intérieur de la cloison, sont totalement invisibles et les surfaces lisses sont prêtes à recevoir des travaux de finition ou à être tapissées. On peut choisir des plaques de plâtre adaptées à la destination de la pièce et aux caractéristiques recherchées (plaques hydrofugées pour les pièces humides, plaques phoniques pour l’affaiblissement acoustique, plaque haute dureté pour la résistance aux chocs…).

 

 

  • La cloison courbe

 

Elle s’inscrit dans le décor d’une pièce pour créer des espaces distincts avec originalité. Elle s’implante très facilement dans la pièce, en contact avec une paroi adjacente ou complètement séparée, dressée entre le sol et le plafond. L’ossature métallique se pose en demi-cercle selon le rayon souhaité. Reste ensuite à cintrer la plaque de plâtre de façon à lui donner un aspect courbé.

 

 

  • La cloison en carreaux de plâtre

Le plus souvent, elle s’utilise pour des séparations de cuisine, de salle de bain ou de toilettes, en raison de leur facilité de pose et de leur résistance aux lourdes charges. L’assemblage des carreaux de plâtre se fait par collage et emboîtement via les tenons (languettes) et mortaises (rainures) présents sur les bords des carreaux.

  • Le plafond suspendu

Il est recommandé pour améliorer l’esthétique et l’isolation thermo-acoustique d’un plafond vétuste, pour camoufler les câbles tout en s’adaptant à tout type de support : bois, métal, béton.